Télécharger la feuille de signatures (pdf)

Télécharger la feuille de signatures web afin de signer immédiatement l'initative populaire Contre l'intégrisme religieux. Voici comment faire:
  • Imprimer la feuille de signatures (noir-blanc ou couleur, c'est égal)
  • Signez et, si possible, faites signer la feuillle de sigantures
  • Mettez la feuille signée, partiellement ou totalement, sous pli et affranchissez-là à l'adresse du comité (voir en bas de page)
  • Télécharger maintenant la feuille de signatures web !
Ou alors cliquez ici et commandez gratuitement vos feuilles de signatures auprès du comité d'initiative. Elles vous parviendront dans les trois jours ouvrables.

Conférence de presse du lancement de l'initiative populaire Contre l'intégrisme religieux
Préserver notre canton de l’intégrisme

24.11.2016

Ce matin, lors d’une conférence de presse, les membres du comité d’initiative Contre l’intégrisme religieux ont présenté le texte de l’initiative ainsi que les raisons et les arguments qui rendent cette initiative populaire indispensable. La récolte des signatures débutera en janvier 2017 et un site internet a été ouvert.

Depuis 2003, la Constitution vaudoise permet que les communautés religieuses soient reconnues «d’intérêt public». Il s’agit d’une reconnaissance officielle ouverte à toutes les communautés religieuses présentes dans le canton. Mais il y a des lacunes dans la législation actuelle, qui seront exploitées par des intégristes afin de revendiquer des privilèges au nom de préceptes propres à leur religion. L’initiative « Contre l’intégrisme religieux » combat cette dérive en empêchant les intégristes de se prévaloir de la reconnaissance officielle pour revendiquer des privilèges. Suite à la promulgation du « Règlement permettant la reconnaissance des communautés religieuses d’intérêt public », plusieurs communautés religieuses ont déclaré vouloir obtenir ce statut officiel. Grâce à cette reconnaissance, elles pourront notamment recevoir des subventions publiques ou ouvrir des aumôneries dans les services publics (écoles, hôpitaux, prisons).

Toutefois, il ne fait guère de doute que la reconnaissance sera instrumentalisée par des intégristes religieux qui revendiqueront un statut équivalent à celui des églises traditionnelles de notre canton (protestante et catholique) ainsi que leurs propres jours fériés, la prohibition de certains aliments dans les cantines et le refus de la mixité, par exemple à l’école. Au nom de l’égalité de traitement, des intégristes obtiendraient des avantages qu’ils refusent pourtant eux-mêmes à ceux qui ne partagent pas leur foi. Nous devons empêcher que la reconnaissance officielle serve l’intégrisme religieux.


3 bonnes raisons de signer cette initiative populaire

  • Refuser que la reconnaissance officielle soit instrumentalisée par des intégristes. Les intégristes s’appuieront sur la reconnaissance pour revendiquer des privilèges au nom de leurs préceptes religieux.
  • Prévenir le communautarisme. Le canton de Vaud a toujours eu à cœur d’intégrer les communautés étrangères et non pas de favoriser le communautarisme. Le communautarisme entraîne la création de sociétés parallèles intolérantes, régies par les règles du clan.
  • Obliger les autorités à défendre nos libertés et notre manière de vivre. Par clientélisme ou idéologie certains politiciens ont à l’égard de telle ou telle communauté une attitude hypocrite ou naïve qui est dangereuse pour nos libertés et notre manière de vivre.



L'initiative populaire Contre l'intégrisme religieux ajoute un alinéa 2 à l'art. 171 de la Constitution cantonale. Il est indiqué en gras ci-dessous:

Extrait de la Constitution cantonale vaudoise du 14 avril 2003

Art. 171 Communautés religieuses d’intérêt public

1La communauté israélite, telle qu’elle est établie dans le canton, est reconnue comme institution d’intérêt public. A leur demande, l’Etat peut reconnaître le même statut à d’autres communautés religieuses; il tient compte de la durée de leur établissement et de leur rôle dans le canton.

2La reconnaissance comme institution d’intérêt public ne donne, aux communautés reconnues et à leurs membres, aucun droit à l’octroi de concessions ou de dérogations motivées ou encouragées par la croyance ou la pratique religieuse, telles que :

a) une prise en charge particulière dans le domaine des soins ;
b) des enseignements spécifiques ou des dispenses ;
c) des jours fériés ou des horaires particuliers ;
d) des régimes alimentaires spécifiques ;
e) des dérogations vestimentaires.


Art. 172 Organisation et autonomie

1Chaque Eglise ou communauté reconnue fait l’objet d’une loi qui lui est propre.

2Les Eglises et communautés reconnues jouissent de l’indépendance spirituelle et s’organisent librement dans le respect de l’ordre juridique et de la paix confessionnelle.

3La reconnaissance est liée notamment au respect des principes démocratiques et à la transparence financière.






Initiative populaire Contre l'intégrisme religieux, Rue de la Louve 1, 1003 Lausanne
tél. 021 806 32 90 - Courriel: info@contre-integrisme-religieux.ch - CCP: 14-120204-3